R20 - La Vall d'Uixó
# # # # # # # # # # # # # # # # #

R20 - La Vall d'Uixó


  • Distance (Km): 134.60
  • Dénivelé (m): 2993
  • Type: Expert


Vidéos


Localité

La Vall d’Uxió est une commune située au sud-ouest de la province de Castellón, dans la comarque de la Plana Baja. Sa situation géographique proche de la mer Méditerranée est favorable à des conditions météorologiques particulièrement douces pendant l'année. Elle se trouve à mi-chemin entre le Col de Castellón et le Col de Valencia, au pied de la Sierra d'Espadan.

Le territoire a été occupé depuis la préhistoire par différents groupes en raison de sa situation géographique extrêmement enviable. Un des vestiges de cette occupation est visible dans les grottes « Cuevas de San Josep », qui est l'un des plus anciens ayant pu témoigner d'une occupation dès l'époque du Paléolithique. Les grottes sont classées au Patrimoine de l'humanité. Le ticket d'entrée de la grotte permet de conserver les peintures rupestres qui témoignent de la valeur de ce lieu. C'est un attrait naturel exceptionnel que vous ne pouvez manquer si vous souhaitez visiter le cours d'eau souterrain navigable le plus long d'Europe. Lors de l'époque du Néolithique et de l'Âge de bronze, la vallée fut habitée et des villages fortifiés entourés de murailles et des tours de garde virent le jour. L'expansion qu'elle a vécue pendant l'époque ibérique est visible dans la Punta de Orleyl, une grande étendue qui abrite les restes d'une ville qui a traversé plusieurs époques. Après la reconquête arabe, une douzaine de villages se sont implantés sur les deux rives de la rivière Belcarie, en étant soumis à l'organisation politique du Château d'Uixó, ce qui en a fait une ville importante dans le Royaume de Valence. Après la reconquête de Jacques Ier d'Aragon et l'expulsion des Maures, la ville a été repeuplée par les Chrétiens qui venaient des villages de Castille de El Maestrazgo. À partir du XVIIIème siècle, La Vall d'Uixó a été le théâtre de plusieurs affrontements belliqueux, après lesquels elle a vécu une grande croissance.

La commune jouit d'un patrimoine religieux de grande valeur, avec plusieurs ermitages et églises. Nous vous conseillons de visiter l'église de Nuestra Señora de la Asunción, construite en 1602 dans un style néoclassique. L'église date du XVIIème siècle. La tour du clocher est de style baroque. Les ermitages, situés dans toute la commune, sont ceux de San Vicente Ferrer, la Sagrada Familia, San Antonio et Nuestra Señora del Rosario. Les incontournables à visiter sont les aqueducs de San José et d'Alcudia, d'origine romaine. L'union des deux aqueducs constitue le système de conduite hydraulique qui a été utilisé jusqu'au XXème siècle

Ne quittez pas La Vall d'Uixó sans avoir goûté ses paellas. La spécialité est l'« arroz empedrado » ou l'« arroz al horno » (au four). Les pâtes les plus typiques sont appelés « manjóvenes » et sont d'origine arabe. Si vous souhaitez goûter ces spécialités ou d'autres plats typiques, nous vous conseillons le restaurant El Guano (Avenida Jaume I, 9). Un autre classique pour les locaux est le restaurant El Bocaburguer (Av. Suroeste 45), qui sert des repas dans une ambiance très familiale.

Si vous avez prévu un séjour tranquille pour vous détendre, vous pouvez séjourner au Balneario de Villavieja (Plaza la villa 5, La vilavella), à un peu plus de 5 km de La Vall d'Uixó. Si vous cherchez quelque chose de plus simple et de plus accessible, nous vous conseillons dans le même village l'Hôtel Belcaire (Avenida Europa s/n).


Points d'intérêt de la localité

Cuevas de San Josep (Grottes de San Josep) : grotte qui est traversée part le cours d'eau San José, et a plus de 15 000 ans d'histoire. C'est le cours d'eau souterrain navigable le plus long d'Europe et classé au Patrimoine de l'humanité.
- La Punta de Orleyl : grande étendue qui abrite les restes d'une ville ayant appartenu à plusieurs époques
- Église de Nuestra Señora de la Asunción située sur la place du même nom. De style néoclassique, même si la tour du clocher est plus tardive, et de style baroque.
- Ermitages : San Vicente Ferrer, la Sagrada Familia, San Antonio et Nuestra Señora del Rosario.
- Aqueduc romain de Sant Josep et Alcudia : système de conduite hydraulique conservé de manière intacte depuis sa construction à l'époque romaine.


Itinéraire

Il s'agit d'un des circuits les plus difficiles de la province de Castellón. Un parcours qui mettra vos jambes à rude épreuve et vous invitera à donner le meilleur de vous-même. Vous allez parcourir la Sierra d'Espadan du sud au nord, avec un dénivelé total de presque 3 000 m. Quittez La Vall d'Uixó par la CV 230 en direction d'Alfondeguilla, en montant le Col du Marianet, qui ne présente pas trop de difficultés. Une fois que vous avez passé Chóvar commence le deuxième col, celui d'Eslida, qui, bien qu'étant de troisième catégorie, exigera de vous plus d'efforts que le précédent en raison de son altitude. Les 4 kilomètres suivants en descente vous permettront de souffler un peu, mais après avoir passé le col d'Eslida, vous affronterez les kilomètres que vous avez descendus par le col d'Aín. Jusqu'à l'arrivée à Tales, vous pourrez profiter des kilomètres de descente en plein cœur de la Sierra d'Espadan. Les forêts de chênes lièges agrémenteront votre parcours, pendant que vous respirerez l'air pur de la montagne. En contournant la partie nord du Parc naturel, vous passerez par Ayódar, et vous attaquerez alors le col le plus difficile du parcours ; Torralba del Pinar. 16 km de montée avec des côtés allant jusqu'à 15 %. À votre arrivée au sommet, vous aurez déjà fait la moitié du circuit. Avant de rejoindre La Vall d'Uixó, vous n'aurez qu'à vous confronter aux raidillons sur une route escarpée et irrégulière. La montée qui peut vous coûter un peu est celle qui vous conduit de la Sierra d'Espadan jusqu'à Caudiel. 10 km plus loin, vous passerez par le lac El Regajo, qui offre un paysage naturel magnifique qui vous permettra de reprendre des forces avant le retour sur la route de Segorbe jusqu'à La Vall d'Uixó, en passant de nouveau par le Col du Marianet.


Points d'intérêt de la route

- Château d'Eslida (km 23,3) : forteresse médiévale qui date de l'époque musulmane. Il surplombe le village grâce à sa situation en hauteur, d'où on peut admirer une très belle vue d'ensemble. Aujourd'hui une grande partie du château est en ruines, mais il faut savoir que ce fut un lieu stratégique en raison du rôle de la ville.
- Aín (km 29,1) : petite commune à proximité du pic d'Espadan, bordée de hautes montagnes escarpées. Le château, bien qu'en ruines, a encore une partie debout, d'où l'on a une vue panoramique sublime sur la Sierra. Tout le centre historique abonde en fontaines.
- Ayódar (Km 52,1) : une commune enclavée dans la Sierra d'Espadan marquant la séparation entre celle-ci et la rivière Mijares Elle a été repeuplée par des barons en 1611, époque de laquelle date le palais.
- Torralba del Pinar (Km 62,5) : une commune très proche de Teruel, située sur le versant nord de la Sierra d'Espadan, Elle jouit donc de paysages incroyables sur le Parc naturel. Un village de moins de 70 habitants dans lequel vous pourrez vous détendre et profiter de la nature.
- Église paroissiale – Caudiel (Km 84,2) : une église fondée en 1616 par les frères augustins. Pendant plusieurs années, elle a été utilisée en tant qu'école, hôpital et hôtel de ville, bien que l'usage religieux y ait toujours été maintenu.
- Ermitage de San Cristóbal - Castellnovo (Km 107,4) : ermitage catholique qui date du XVème siècle et ressemble à l'ermitage de San Antonio de Pádua en termes de style. Le 3 mai de chaque année est célébrée la fête de la Sainte Croix : tous les habitants s'y retrouvent pour y passer la journée. Ce qu'il y a de plus impressionnant à cet endroit, c'est la vue panoramique à couper le souffle que l'on a sur la nature environnante et les villages.
- Azuébar (Km 120,4) : une commune située au sud-est de la Sierra d'Espadan, enclavée dans un des flancs de la montagne. Vous pouvez visiter trois sites dignes d'intérêt à Azuébar, soit le château, qui est toujours debout, l'église paroissiale datant du XVIIème siècle et les fours de mercure, preuve ultime de la tradition minière de la commune.


Gastronomie

- Restaurant El Guano (Avenida Jaume I, 9) : cuisine maison typique du coin, à des prix très abordables.
- Bocaburguer (Av. Suroeste 45) : recommandé pour des repas faits maison.


Logement

- Balneario de Villavieja (Plaza la villa 5, La Vilavella) : station thermale accueillante à environ 5 km de La Vall d'Uixó.
- Hôtel Belcaire (Avenida Europa s/n) : dans le centre de La Vall d’Uixó. Hôtel simple à des prix accessibles.

Téléchargements