Tourisme à Castellón

Gastronomie


Être une région montagneuse baignée par la mer dote Castellón de tous les ingrédients d'une gastronomie riche et variée.

LA GASTRONOMIE DES ZONES CÔTIÈRES

Le riz, les légumes, le poisson et les fruits de mer sont les éléments de base de la cuisine de nos côtes. Il est rare qu'une célébration, quelle qu'elle soit, ne face pas honneur à l'emblématique paella.

La paella valencienne, la paella marinière, la paella mixte, l'arròs a banda, l'arròs negre (dont le nom est dû à l'encre de calmar utilisée dans sa confection), la paella aux légumes, le riz dans son jus de cuisson, le riz au four, le riz au chou, sont des plats qui utilisent cette céréale pour élément principal.

Le poisson blanc et bleu, dans toutes ses variantes, et les fruits de mer, peuvent être dégustés sur toute la Côte de Castellón et les recettes ayant pour base le fantastique goût de ces trésors de la mer sont innombrables.


LA GASTRONOMIE DES ZONES INTÉRIEURES

L'abattage du cochon, célébré au mois de janvier, était autrefois la base de l'alimentation des habitants de l'intérieur de la région. Il a toujours lieu dans de nombreux foyers et représente tout un rituel et la base de nombreux plats. Le jambon et la charcuterie, bien séchés, sont les produits phares élaborés après l'abattage.

Les saucisses, les butifarres, les fritures et les ragouts en tout gendre, sont rois dans la grande majorité des cuisines. Les fameux tombets, sont également traditionnels. Ils sont élaborés à base de viande et accompagnés d'escargots de montagne (typiques pour leur goût), de champignons (abondants dans nos pinèdes) et de légumes.

La olla (casserole), spécialité de notre région, a de nombreuses variantes ; dans certains cas elle est composée de produits de l'abattage traditionnel et d'un grand nombre de légumes.

Autre plat incontournable dans la région : la viande grillée, majoritairement d'agneaux, qui paissent à des endroits où abondent les herbes aromatiques, et de bovins dont l'élevage est important dans les zones de l'intérieur. Les classiques côtelettes à la braise et le veau juteux sont des plats de premier ordre et indispensables à toutes les tables et saisons.


NOS FRUITS ET NOS LÉGUMES

Le fruit le plus répandu dans la région est évidemment l'orange, accompagnée des fruits du verger : pommes, cerises, poires, melons... très différents suivant la saison.

Les cerises de la région du Palancia et de l’Espadán sont particulièrement connues pour leur goût exquis ; ces deux contrées sont riches en fruits de zones sèches, qui ont un poids important dans leur économie.

La grand verger que représente Castellón et qui s'étend du Nord au Sud de la côte, a apporté une contribution décisive à la cuisine de la région. Ici sont consommés quotidiennement les légumes les plus variés ; qui sont même souvent la base d'une alimentation légère et naturelle, qui représente un axe de ce qui est populairement nommé l'« alimentation méditerranéenne ». L'artichaut de Benicarló, qui fait l'objet d'une appellation d'origine, en est un bon exemple.


LA PÂTISSERIE

Il existe également une profonde tradition de confection de pâtisseries, toujours présentes à toutes les tables.

La variété de pâtes salées est particulièrement importante, avec des modalités qui varient d'une localité à l'autre. Elles sont habituellement fourrées aux légumes, à la viande et même parfois aux fruits de mer.

Les pâtes sucrées sont typiques des périodes telles que Noël, les fêtes du mois d'août, les fêtes locales ou Pâques. Ces pâtes sont généralement accompagnées de noix, de cheveu d'ange et de fromage blanc entre autres.

Il existe dans la région autant de types de pâtes que de localités, toutes meilleures les unes que les autres, et elles sont, dans la plupart des cas, spécifiques à chaque fête du calendrier annuel.


LES VINS

D'autre part, Castellón est une terre de bon vin et ces dernières années, la production et élaboration soignée de bons breuvages procédant de nos vignes a augmenté, tout en conservant un excellent vin fruité, des boissons aromatiques à base d'eau de vie, des anisettes telles que l'absinthe et l'eau de vie d'anis, préparées à base de différents mélanges et liqueurs, parmi lesquels on pourra cité le fameux Carmelitano, élaboré par les pères carmélites dans leurs caves de Benicàssim.