R30 - Castellón - Sant Joan de Penyagolosa
# # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #

R30 - Castellón - Sant Joan de Penyagolosa


  • Distance (Km): 153.10
  • Dénivelé (m): 3679
  • Type: Expert


Vidéos


Localité

Castellón de la Plana, la capitale de la province de Castellón, située entre les sierras intérieures et la mer Méditerranée, compte actuellement plus de 170 000 habitants. À partir de 1253, année de fondation de la ville, la population est partie du Cerro de la Magdalena vers la plaine, ce qui a donné le nom aux fêtes célébrées chaque année : Fêtes de la Magdalena. Depuis qu'elle a été nommée capitale, son évolution a été constante, passant d'une ville agricole à une ville de services.

Pour connaître les origines de Castellón, il faut remonter au Néolithique, des restes archéologiques datant de cette époque ont d'ailleurs été retrouvés dans le Desert de les Palmes. Des restes de l'époque ibère ont également été découverts mais peu d'entre eux ont été laissés par les romains en Castellón, bien que ce soit à cette époque que la population s'est installée. Habitée par les musulmans, le fait que la commune fût répartie tout le long de la plaine, nous transporte jusqu'à la guerre d'indépendance, moment pendant lequel Castellón fût assiégée par les troupes françaises. Quelques années après, avant la première guerre carliste, Castellón a été nommée capitale de la province. Due à l'invasion des troupes carlistes une muraille a été érigée pour protéger le village, lequel a pu se maintenir jusqu'en 1882, ce qui lui a valu l'obtention du titre de ville. À partir de ce moment et pendant le XIXème siècle, Castellón a commencé à connaître un progrès économique dérivé de la culture et de l'exportation d'agrumes et de céramique. L'expansion de la population dans la ville fut telle, que l'église a été détruite pour pouvoir construire. Ce n'est que pendant les années 40 que la reconstruction de l'église de Santa María a commencé. À côté de la cathédrale actuelle, on trouve de nombreux monuments, à la fois religieux et civils, qui peuvent être visités à Castellón, en plus des cadres naturels dignes d'admiration. Les plages, les îles Columbretes à quelques kilomètres de la côte, les cadres naturels comme le Desert de les Palmes ou l'ermitage de la Magdalena... tout un patrimoine naturel que vous ne devez pas rater. Vous pouvez également visiter dans le centre de Castellón, le palais épiscopal, construit au XVIIIème siècle selon les normes néoclassiques, la même année où commença la construction de la basilique de Nuestra Señora de Lledó, caractérisée par son style baroque. Face à la cathédrale, s'éloigne le Fadrí, un clocher dont la construction a commencé au XVème siècle d'un style gothique valencien. Dans le centre ville, vous pouvez également trouver la Lonja del Cáñamo, un bâtiment baroque du XVIIIème siècle qui est aujourd'hui un centre culturel.

Vous ne tomberez pas seulement sous le charme du patrimoine de Castellón, mais aussi de sa gastronomie, qui une fois que vous l'aurez goûté vous laissera sans voix. Voici quelques suggestions pour des pauses gastronomiques : Le restaurant Luisy (calle Pintor Picasso, 10), où vous pourrez manger un menu de plats traditionnels et locaux, dans un lieu fréquenté à l'heure du déjeuner. Si vous souhaitez goûter l'un des riz typiques de Castellón, faites une réservation au restaurant Mediterráneo (paseo Buenavista, 46), spécialiste du « riz a banda ». Pour goûter les fruits de mer les plus frais, nous vous conseillons Tasca el Puerto (Avenida del Puerto, 13), une véritable référence de la cuisine marine.

Les choix de logement sont multiples à Castellón, nous allons donc vous proposer différentes options. À côté de la gare, on trouve le moderne Hôtel Luz Castellón (calle Pintor Oliet, 3), où vous pourrez passer la nuit à des prix assez abordables. Vous pouvez vous loger pour un peu moins cher et en plein port au NH Castellón Turcosa (Treballadors de la mar, 1). Pour plus ou moins le même prix, mais avec vue sur la mer, vous pouvez également choisir l'Hôtel del Golf Playa (Avenida golf, 2), idéal pour un voyage en famille.


Points d'intérêt de la localité

- Cathédrale de Santa María : commencée au XIIIème siècle fut détruite en 1936 et ne fut pas reconstruite avant 1940 sous les prémisses néo-gothiques.
- Palais épiscopal : sa construction a commencé au XVIIIème siècle sur ordre de l'évêque, selon un style néoclassique.
- Basilique de Nuestra Señora Lledó : datée du XVIIIème siècle, elle a été construite sur des anciens temples selon les normes du style baroque.
- El Fadrí : un clocher situé en face de la cathédrâle Santa María dénote par rapport à celle-ci, du fait de son style gothique valencien.
- Lonja del Cáñamo : un bâtiment baroque du XVIIIème siècle qui est aujourd'hui un centre culturel.


Itinéraire

Parfait pour les plus experts, nous vous proposons ce circuit de grande difficulté. Un circuit difficile, avec chemin escarpé qui accumule un total de plus de 3 600 m de dénivelé. Le niveau de dénivelé se justifie par la configuration du circuit, puisque très semblable au Grand Prix Peñagolosa du tour « Volta Castelló ». Si vous êtes prêt à le faire, 152 km vous attendent en vous dirigeant vers le Parc Naturel du Peñagolosa par la partie nord-est du Parc Naturel de la Sierra d'Espadan. Une fois que vous êtes sorti de Castellón, la route de Ribesalbes vous conduira jusqu'au barrage de Sichar, que vous contournerez par la partie nord par une route plutôt accidentée mais sans grandes pentes. Vous arriverez à Ribesalbes, une commune de Onda avec un peu plus de 1 000 habitants, où la route commencera à prendre du dénivelé et a devenir plus accidentée. En suivant la CV20, vous irez en parallèle de la rivière Mijares et de villages tels que Fanzara ou Vallat par des routes passant par des bosquets touffus. À Toga vous devrez prendre un tronçon plat où vous pourrez récupérer et abandonner la route sur laquelle vous circulez pour prendre la CV198 et vous dirigez vers Ludiente. Le col commence à se faire plus dur et une fois que vous êtes arrivé à Ludiente, une des montées les plus dures, cataloguée de première catégorie et avec laquelle vous passerez les 980 m d'altitude. En parallèle de la rivière Villahermosa vous vous retrouverez en plein sur le col du Remolcador. Presque au sommet du col vous passerez par Castillo de Villamalefa, une route agréable entre bosquets de chênes verts qui rendra la fin de la montée plus facile. Après avoir passé le point culminant, il vous restera 15 km de descente qui vous conduiront à Lucena del Cid, vous irez alors le long de la rivière jusqu'à arriver au tronçon plat correspondant à Figueroles, et à partir de là, un tronçon escarpé et irrégulier commencera avec des pentes difficiles. Juste avant de faire face aux dernier cols difficiles vous traverserez l'intérieur de Atzeneta et de-là vous commencerez à monter le col de El Vidre par la route de montagne irrégulière et avec de fortes côtes. Avec un petit tronçon facile vous devrez affronter le dernier col, celui de Vistabelle, avec lequel vous atteindrez une altitude maximale de 1249 m. La fin du circuit se trouve au cœur du Parc Naturel de Peñagolosa, tout comme pour le tour « Volta Castelló » ayant eu lieu dans le même Parc Naturel.


Points d'intérêt de la route

- Castellón de la Plana (Km 0) : point de départ du circuit. Capitale de la province de Castellón qui compte plus de 170 000 habitants et un grand patrimoine à la fois civil, religieux et naturel.
- Barrage de Sichar (Km 19,9 – 30,1) : situé dans le territoire communal de Onda dans le lit de la rivière Mijares.
- Ribesalbes (Km 28): une petite commune de Onda avec un peu plus de 1 000 habitants située à côté du barrage de Sichar.
- Toga (Km 49,6): un village de moins de 100 habitants situé entre deux grandes montagnes, la Sierra d'Espadan et le massif du Peñagolosa.
- Ludiente (Km 61,4): une petite commune située dans une vallée entourée de grandes montagnes, ce qui en fait un paysage unique. On y trouve deux châteaux et une tour qui datent du Moyen-Âge.
- Lucena del Cid (Km 84,6): plus connue sous le nom de « Perla de la Montaña » (Perle de la Montagne), se situe dans les gorges de la Pedreñera, ce qui la démarque par son grand dénivelé. Elle dispose de l'ermitage-château de San Miguel de les Torrecelles, actuelle station de pèlerins de Useras.
- Église de San Mateo, Figueroles (Km 91,6): déclarée bien d'importance locale, construite au XVIIème siècle sous les canons de la Renaissance. Elle accueille des retables datant du même siècle.
- Église paroissiale San Bartolomé - Atzeneta (Km 117,1): fait partie des anciennes murailles médiévales qui protégeaient le territoire. Après avoir été une prison jusqu'aux années 60, c'est aujourd'hui un « Centre d'interprétation de l'Histoire de Atzeneta del Maestrat ».


Gastronomie

- Restaurant Luisy (calle Pintor Picasso, 10) : un restaurant typique pour déjeuner un délicieux menu fait maison.
- Restaurant Mediterráneo (paseo Buenavista, 46) : le spécialiste du « riz a banda ».
- Tasca el Puerto (Avenida del Puerto, 13) : considéré comme un des meilleurs restaurants de fruits de mer.


Logement

- Hôtel Luz Castellón (calle Pintor Oliet, 3) : un hôtel aux installations et à la décoration modernes, situé à côté de la gare.
- NH Castellón Turcosa (Treballadors de la mar, 1) : un hôtel trois étoiles aux prix abordables avec vue sur le port de Castellón.
- Hôtel del Golf Playa (Avenida golf, 2) : situé en face de la mer. Idéal pour les voyages en famille.

Téléchargements