R19 - Eslida
# # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #

R19 - Eslida


  • Distance (Km): 74.00
  • Dénivelé (m): 1325
  • Type: Intermédiairie


Vidéos


Localité

Au pied du Monte del Castillo, dans le centre de la Sierra d'Espadan, se trouve Eslida, un petit village appartenant à la région de la Plana Baja. Ses origines remontent à l'époque romaine jusqu'à ce qu'il tombe entre les mains de la population musulmane, qui favorisèrent le développement de l'agriculture en introduisant de nouvelles cultures telles que l'artichaut, l'aubergine, le poivron ou la tomate. De plus, ils élargirent les murailles et le château, et encouragèrent l'industrie de la soie. Cela en a fait un grand lieu de prestige étant donné son développement culturel et religieux, et qu'il fut le centre intellectuel islamique du royaume. Après la Reconquista de Jacques I, Eslida est passée en possession des ducs de Medinaceli. Plus tard, cette commune eut un rôle important à jouer et a activement participé au soulèvement mauresque de 1526. Des années plus tard, les Maures ont été entièrement expulsés et Eslida est restée une ville fantôme. Seulement quatre ans après, la Charte de peuplement lui fut accordée dans le but de la repeupler. Au XVIIIème siècle, les mines de cinabre furent découvertes, encore exploitées aujourd'hui. Au même siècle, l'église d’El Salvador fut construite, dans laquelle cohabitent le baroque et le rococo, ainsi que l'ermitage d’El Calvario, également daté du XVIIIème siècle et à côté duquel on trouve une pièce qui garde un retable en céramique de la Vierge de la Cueva Santa. Le château d'Eslida couronne le village, situé au sommet d'un rocher, duquel aujourd'hui ne restent que les restes de ce qui était un des rares exemples de tour musulmane de forme triangulaire. Pour finir, vous trouverez un grand nombre de sources d'eaux médicinales : source de los Fosques (aux environs d'Eslida entourée d'un environnement rural), la source de San Josep (plus au nord sur la CV223) et la source Matilde (dans la gorge de Chóvar).
Pour ce qui est de la gastronomie, nous pouvons conseiller la olla del poble ou la olla de col, en plus des viandes savoureuses, la paella typique au poulet et au lapin, et des gâteaux sucrés tels que les « escudellaes ». Si au fil de votre route vous souhaitez faire un arrêt, le lieu idéal est le restaurant Sierra Espadán (Crta. Artana, 17), un lieu typique de rencontres des fans de cyclotourisme, où vous pourrez goûter à des viandes délicieuses. Si vous préférez manger un sandwich ou des tapas, vous pouvez aller au Bar L’angel (Carretera Ain, 17). Et si ce que vous cherchez est un lieu typique à l'ambiance familiale, où vous pouvez manger une délicieuse olla de col, n'hésitez pas à aller au Bar Restaurant Paquita (carretera Ain 28).

Vous logez dans ce village est une bonne alternative, vous pourrez profiter de sa nature incroyable en pleine Sierra de Espadan. La Casa Rural Sierra de Espadán (calle camí fons) vous offre un bon logement pour des groupes jusqu'à 6 personnes. À seulement 3,6 km, vous pouvez vous loger dans une auberge chaleureuse El Diablo de la Pena (Avenida de Cáceres, 9. Caín).


Points d'intérêt de la localité

- Église de El Salvador (calle el Salvador 2) : une église construite au XVIIIème siècle, dans laquelle cohabitent le style baroque et rococo.
- Ermitage d’El Calvario : date du XVIIIème siècle et à côté duquel on trouve une pièce gardant un important retable en céramique.
- Château d’Eslida : sur le sommet d'un rocher, était un des rares exemples de tour musulmane de forme triangulaire. Aujourd'hui, il ne reste que des ruines.
- Sources : de los Fosques, source de San Josep et la source de Matilde.


Itinéraire

Presque 74 km de route traversant d'est en ouest la partie sud de la Sierra de Espadan. Le circuit commence dans le centre d'Eslida en direction d'Artana sur la CV223. Pendant les 15 premiers kilomètres, vous n'aurez pas de grands efforts à réaliser, étant donné qu'il s'agit d'une route en descente. Une fois arrivé à Villavieja, qui est un tronçon plat, plus de 16 km de montée commencent jusqu'au point culminant sur le col del Marianet. La partie la plus plate de ce tronçon, sur laquelle vous pourrez vous remettre avant de gravir le col, est Vall d’Uixó. Vous atteindrez le sommet du col à 434 m de hauteur, déjà à l'intérieur de la sierra, et vous pourrez profiter de l'incroyable masse de chênes lièges qui vous entoure. En descendant le col en direction d'Azuébar, vous rencontrerez un petit raidillon qui vous fera quitter l'intérieur de la sierra pour vous mettre en route pour Soneja sur la CV230. Une fois que vous serez passé par le village et que vous aurez atteint Geldo, vous prendrez une route plate parallèle à la Autovía Medéjar (A-23). Il se peut que ce tronçon vous paraisse ennuyeux par le paysage qui l'entoure, mais lorsque vous passez par Segorbe au kilomètre 49, vous entrerez de nouveau dans le parc naturel et vous pourrez profiter de l'incroyable flore que vous offre le cadre naturel. Le chemin d'entrée de la Sierra de Espadán est favorable, mais peu après vous vous retrouverez face à presque 10 km de montée jusqu'à arriver au col d'Almedíjar, un col de 1ère catégorie qui vous demandera un effort et une bonne condition physique. Lorsque vous serez au sommet, vous pourrez vous reposer de ce dur tronçon sur la route de descente qui vous ramènera de nouveau à Eslida, et que vous aurez déjà parcouru.


Points d'intérêt de la route

- Église de San Juan Bautista - Artana (Km 4,7) : une église construite à la fin du XIXème siècle à l'emplacement même mosquée primitive médiévale. L'extérieur de l'église offre une décoration sobre qui contraste avec la chapelle baroque à l'intérieur. Étrangement, on trouve dans l'église une sépulture musulmane portant des inscriptions qui vénèrent Allah et Mahomet.
- La Vall d’Uixó (Km 48) : cette commune située dans une vallée, à quelques kilomètres de la côte méditerranéenne, abrite un peu plus de 30 000 habitants. Le cours de l'histoire et l'importance de la ville à l'époque romaine ont laissé de nombreux monuments à visiter tels que le château, les anciennes tours de guet, plus de sept ermitages et une église, en plus d'un important patrimoine historique situé dans les grottes de San José.
- Azuébar (Km 37) : une commune située au sud-est de la Sierra d'Espadan, enclavée dans un des flancs de la montagne. Vous pouvez visiter trois sites dignes d'intérêt à Azuébar, soit le château, qui est toujours debout, l'église paroissiale datant du XVIIème siècle, soit les fours de mercure, preuve ultime de la tradition minière de la commune.
- Ermitage de San Cristóbal - Castellnovo : ermitage catholique qui date du XVème siècle et ressemble à l'ermitage de San Antonio de Pádua en termes de style. Le 3 mai de chaque année la fête de la Sainte Croix est célébrée : tous les habitants s'y retrouvent pour y passer la journée. Ce qu'il y a de plus impressionnant à cet endroit, c'est la vue panoramique à couper le souffle que l'on a sur la nature environnante et les villages.
- Col d'Almedijar : une route qui relie Castellnovo et Aín. Une route en parfait état et sans circulation qui présente de grandes complications à cause des hauts dénivelés des pentes. Le col est entouré des forêts et des gorges de Sierra d'Espadan.
- Aín (km 69,3) : petite commune à proximité du pic d'Espadan, bordée de hautes montagnes escarpées. Le château, bien qu'en ruines, a encore une partie debout, d'où l'on a une vue panoramique sublime sur la Sierra. Tout le centre historique abonde en fontaines.


Gastronomie

- Restaurant Sierra Espadán (Crta. Artana, 17). Idéal pour réaliser un arrêt pendant le circuit. Sa spécialité est la viande cuite à la braise.
- Bar L’Angel (Carretera Ain, 17) : un bar où sont servis des sandwiches et des tapas.
- Bar Restaurant Paquita (carretera Ain 28) : lieu typique pour manger la olla de col et la paella.


Logement

- La Casa Rural Sierra de Espadán (calle camí fons) : idéal pour les groupes de personnes en pleine sierra.
- El Diablo de la Pena (Avenida de Cáceres, 9. Caín). Une auberge chaleureuse à un peu plus de 3 km d'Eslida.

Téléchargements