R12 - Lucena del Cid
# # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #

R12 - Lucena del Cid


  • Distance (Km): 61.70
  • Dénivelé (m): 1727
  • Type: Intermédiairie


Vidéos


Localité

Connue sous le nom de « La Perla de la Montaña » (la perle de la montagne), Lucena del Cid est une petite commune de la province de Castellón qui fait partie de la comarque d'Alcalatén. Elle compte un peu plus de 1 500 habitants, mais pendant les mois d'été, elle accueille de nombreux touristes qui souhaitent profiter de son climat montagnard et de ses splendides paysages.

On ignore à quelle époque a été fondé ce village, mais on l'attribue aux Romains ou même à des peuplades plus anciennes. Avant 1863, la commune ne s'appelait pas encore par son nom actuel. En effet, au XVIIème siècle, elle était connue sous le nom de « de Aranda ». Après la révolution libérale, elle a pris le nom d' « Alcalatén de Valencia », puis à la moitié du XIXème siècle celui de « de Castellón », et enfin, en 1863, celui de « Lucena del Cid ».
D'un point de vue historique, après la conquête de 1233, elle a fait partie de la « Tenencia de Alcalatén », ancienne délimitation territoriale, offerte par Jacques Ier d'Aragon au seigneur aragonais Don Pedro Ximén de Urrea. 300 ans plus tard, la commune reçut la charte de peuplement et la juridiction, ce qui en fit un important centre commercial. Lors des guerres carlistes du XIXème siècle, Lucena del Cid prit parti pour le drapeau isabelin et résista aux attaques carlistes, ce qui lui valut le titre de « Ville héroïque », qui figure maintenant sur son blason.

D'un point de vue géographique, Lucena est connue pour son dénivelé de plus de 1 000 m, en raison de sa situation entre les gorges de la Pedreñera et la rivière Lucena. Elle jouit donc de paysages montagneux qui abritent des routes escarpées en lacets qui valent le détour. En plus de ses sublimes paysages, cette petite commune abrite un important patrimoine religieux à ne pas manquer. On peut citer le château-ermitage de San Miguel de les Torrecelles, bâtiment d'origine arabe qui a été utilisé par les Chrétiens pour assurer leur défense et qui fait aujourd'hui office de point d'étape pour les pèlerins de Les Useres. Dans cet ermitage a lieu une célèbre procession le deuxième dimanche de mai. L'église de Nuestra Señora de la Ascensión, construite au XVIIIème siècle dans un style néo-classique avec quelques touches baroques, mérite également une visite. On peut aussi citer le Musée de l'orfèvrerie, qui renferme des objets d'art sacré de grande valeur et des peintures datant de différentes époques.

Si vous souhaitez venir passer un agréable week-end et respirer un peu d'air pur sur les circuits de cyclotourisme que nous vous proposons, nous vous conseillons quelques endroits où vous pourrez séjourner : l'hôtel Llucena (Avda. Fernando León, 28) avec des prix accessibles, ou pour un plus gros budget, vous pouvez réserver une chambre dans la maison d'hôte Elina Lucena (Calle La Parra 16). Si vous recherchez quelque chose de plus intime, vous pouvez louer la maison d'hôtes El Prat (Urb. El Prat 15) située en pleine nature.
Vous ne pouvez pas quitter Lucena sans avoir goûté ses spécialités gastronomiques comme la « olla de cardets », la « olla de abstinencia », du lapin accompagné d'escargots ou ses pâtes typiques connues sous le nom de « Els cocs ». Nous vous recommandons de goûter ces plats faits maison au restaurant La Perla (Plaza España, 7) pour un prix très abordable. Nous vous conseillons également de goûter la paella de canard de Casa Cano (Calle Iglesia 19, Castillo de Villamalefa), à 8 km de Lucena del Cid.


Points d'intérêt de la localité

Château-ermitage de San Miguel de les Torrecelles : bâtiment d'origine arabe utilisé par les Chrétiens pour assurer leur défense. C'est aujourd'hui un point d'étape pour les pèlerins.
- L'église de Nuestra Señora de la Ascensión : construite au XVIIIème siècle dans un style néo-classique avec quelques touches baroques. On peut aussi citer le Musée de l'orfèvrerie, où sont exposées des pièces et peintures de grande valeur de différentes époques.
- Musée de l'orfèvrerie : situé dans l'église de Nuestra Señora de la Ascensión, il abrite des pièces et des peintures de différentes époques.


Itinéraire

Le départ depuis Lucena del Cid commence sur 10 km de montée au milieu de la splendide nature de la comarque de Alcalatén. Un peu avant d'arriver au village suivant et vers la fin de la première montée, vous aurez atteint le point le plus haut du col de Remolcador. Suivez la CV 190 qui vous conduira jusqu'à Castillo de Villamalefa où vous pourrez vous reposer avant de profiter de 10 km de descente pour rejoindre Ludiente au milieu des montagnes. Une fois que vous passez ce village, vous devrez affronter un petit raidillon sur presque 2 km qui peut vous coûter en raison du dénivelé à 6,4 %. Sur les 5 km suivants, vous pouvez vous reposer et profiter de la montagne et de la nature sur une route agréable et en pente légère.
Avant d'arriver à Argelita, prenez la CV 193, qui après la traversée de la rivière Villahermosa, continue sur 21 km de montée, zone connue sous le nom de Salto del Caballo, avec quelques passages de montées et de descentes relativement difficiles avec un dénivelé jusqu'à 12 %. Avant d'arriver à la dernière montée de ce tronçon qui demande beaucoup d'effort, vous aurez pu reprendre des forces sur les 5 km précédents en descente avec quelques côtes sans grandes difficultés. Après avoir parcouru 52 km sur la route, vous pourrez goûter aux charmes de la partie la plus jolie par le sentier de la rivière, qui longe les gorges de la Pedreñera. Vous laisserez Lucena del Cid sur votre droite et prendrez la route de Chodos. Vous pourrez souffler un peu et reprendre des forces en passant à côté de la rivière Lucena, avant d'affronter la partie la plus difficile du circuit qui mettra votre capacité de résistance à l'épreuve sur 1,5 km. Arrivés à Mas de la Costa, vous aurez terminé les 60 km de circuit. Il se peut que la fin du parcours vous paraisse familière, car c'était la dernière étape de la « Vuelta a España » (Tour d'Espagne) en 2016, année lors de laquelle Segorbe était la ville qui accueillait l'événement. Les côtes à plus de 22 % de ce tronçon final et l'effort qu'elles demandent vous mettront à la place des cyclistes professionnels qui concourent pour le Tour d'Espagne.


Points d'intérêt de la route

- Castillo de Villamalefa (km 13,7) : petite commune de 100 habitants à peine, située près du mont Peñagolosa, ce qui en fait une zone montagneuse et escarpée bordée de bois. Elle n'abrite pas de grand patrimoine culturel. Le château est aujourd'hui en ruines.
- Ludiente (Km 24,5) : petite commune située dans une vallée entourée de montagnes, ce qui fait de ses paysages un bijou exceptionnel. On y trouve deux châteaux et une tour qui datent du Moyen-Âge.
- Col du Salto del Caballo (Km 40) : il tire son nom des gorges appelées du même nom. Le versant sud est le plus dur, en raison de l'accumulation de dénivelé sur peu de kilomètres. C'est une route tranquille et sans circulation. De là, vous pourrez admirer la rivière Villahermosa et le village d'Argelita.
- Mas de la Costa (Km 61) : c'est une des montées les plus physiques de la province de Castellón. Des pentes jusqu'à 15 % de dénivelé et des raidillons difficiles dans la pinède : cette partie a été choisie en 2016 pour le tronçon final du Tour d'Espagne.


Gastronomie

- La Perla (Plaza España 7) : idéalement situé dans le centre, ce restaurant offre des plats typiques faits maison à des prix très abordables.
- Casa Cano (Calle Iglesia 19, Castillo de Villamalefa) : à 8 km de Lucena del Cid. Ce restaurant est connu pour sa paella de canard et ses desserts maison.


Logement

- Hôtel Llucena (Avda. Fernando León, 28). C'est un hôtel moderne avec une belle vue sur la montagne.
- Maison d'hôtes Elina Lucena (Calle La Parra 16). Pour des prix plus élevés, vous pouvez trouver une maison dans le village.
- Maison d'hôtes El Prat (Urb. el Prat 15) : pour un prix un peu plus élevé, vous pouvez profiter de cette maison située en pleine nature.

Téléchargements