Parish Church (Caudiel), for culture tourists and art enthusiasts
#

Église paroissiale


Caudiel

Église dédiée à saint Jean-Baptiste et Sanctuaire de la Vierge à l’Enfant perdu. Exemple de baroque valencien. L’église est formée d’une large nef en forme de croix avec des chapelles claustrales qui communiquent entre elles et d’une coupole en demi-sphère. Tous ces éléments sont de style baroque avec une extraordinaire décoration d’ordre composite. La chapelle de la Vierge est couverte d’une voûte en berceau avec un grand arc évasé et d’un coupole au centre de la chapelle.

Le retable de l’autel possède une décoration très chargée. La chapelle est ornée de 14 toiles. La décoration extrêmement riche et très chargée de la niche de la Vierge est digne d’être remarquée. Le retable, décoré entièrement en or, se démarque ostensiblement dans la chapelle. Notez les plinthes en carreaux en céramique d’Alcora, ainsi que les sept tableaux, toutes des œuvres du peintre de la Manche Gaspar de la Huerta. L’ensemble représente certainement le meilleur exemple du baroque valencien. La petite statue de la Vierge à l’Enfant perdu, plus connue comme la Vierge du Colmillo (de la défense), appelée ainsi car elle a été sculptée dans une défense d’éléphant. Elle date du XVe siècle et est de petite taille : 27 cm. Sa valeur est inestimable.

On raconte traditionnellement que saint Vincent Ferrier emportait avec lui cette petite statue dans ses missions d’apostolat et de prédication. Elle est parvenue à Caudiel à travers les augustins récollets en 1627.


Données