# # # # # #

Le village ibère


Castellfort

Avec la construction du parc éolien Folch I, l’entreprise Renomar a été obligée à réaliser les fouilles archéologiques obligatoires dans les gisements répertoriés par le département de la Culture. Ces fouilles ont mené à la découverte du « Castell de Castellfort », composé de pans de murailles s’inscrivant dans le périmètre défensif du village, d’une tour, d’un mur avancé et de chemins de ronde extérieurs. Cette découverte d’un monument exceptionnel de grande valeur archéologique et architecturale nous transporte à l’époque ibérique, et peut-être d’âges antérieurs comme les âges du bronze et du fer anciens.

Ce gisement, grâce à ses tours et à ses remparts est déclaré bien d'intérêt culturel par la Dirección General de Patrimonio.

Alentours de Castell D’autres restes archéologiques ont été découverts dans la Lloma Comuna.

Ces fouilles ont révélé différents niveaux et structures archéologiques funéraires. Il s’agit d’une nécropole de typologie diverse dans laquelle on a retrouvé des cistes reliées à des structures tubulaires elles-même associées à des incinérateurs, ainsi qu’une chambre d’inhumation qui daterait d’une époque antérieure à celle de cette nécropole. Ces matériaux ne permettent pas encore d’établir une chronologie détaillée, mais ils permettent de déterminer que les éléments découverts datent des âges du bronze et du fer.


Données